top of page

Dépose d'une plaque commémorative par l'école militaire intermarmes



Il y avait effervescence ce jeudi matin au centre de Saint-Jean-Rohrbach : une quarantaine de personnes avait pris place à l’endroit où est érigé le buste du Général ÉBLÉ. Parmi elles un groupe se détachait puisque revêtu d’un uniforme peu commun. Il s’agissait d’une délégation d’élèves officiers de l’école militaire interarmes (EMIA) de Saint-Cyr Coëtquidan.


Ces hommes et femmes du rang qui ont réussi un concours pour intégrer l’EMIA, ont décidé de baptiser leur promotion au nom du Général Jean-Baptiste ÉBLÉ. Ce natif de Saint-Jean-Rohrbach fût général de l’armée de Napoléon et se rendit célèbre notamment par son héroïsme lors de la construction de deux ponts au-dessus de la Bérézina pour permettre à l’armée napoléonienne d’échapper à la contre-offensive russe lors de la bataille de Russie, sauvant ainsi près de 50 000 hommes.


La personnalité du Général ÉBLÉ, connu pour être proche de ses hommes et son parcours où il a gravi tous les échelons militaires un à un, ont conduit les 125 élèves de la promotion 2020-2022 de l’EMIA de le choisir comme parrain.


C’est dans le cadre d’un parcours sur les traces de leur parrain que les élèves officiers sont venus déposer une plaque au pied du buste du général, 265 ans après sa naissance.

Pour l'occasion, les membres du conseil municipal, le piquet d'honneur des sapeurs-pompiers, les représentants des associations et les élèves de l'école élémentaire avait été conviés à la cérémonie (ce sont pour des raisons de sécurité liées à la proximité de la route nationale qu'il n'avait pas été fait de publicité sur cette manifestation auprès de l'ensemble des habitants).


Quelques instants plus tôt dans la matinée, le maire, Cyrille FÉTIQUE, avait reçu la délégation en mairie où il leur a présenté l’acte de naissance original de Jean-Baptiste ÉBLÉ. Une exposition de portraits de différents généraux de Napoléon, tous originaires du Grand Est, et peints par Raymond Vilhem d’Ernestviller, avait été montée pour l’occasion dans la salle d’honneur de la mairie.

Les élèves officiers avaient ensuite été invité à visiter l'église Saint-Jean-Baptiste, non loin du buste du général ÉBLÉ




À l’issue de la cérémonie, un vin d’honneur a été servi au café restaurant chez Martine au cours duquel le premier édile saint-jean-rohrbachois s’est vu remettre l’insigne de la promotion du général Jean-Baptiste ÉBLÉ. Cet insigne a été dessiné par un élève de la promotion et sur lequel on retrouve plusieurs éléments significatifs :

  • le bouclier traditionnel de l'EMIA bleu roi et bleu azur

  • l’épée d’officier sur laquelle est écrit « Général ÉBLÉ »

  • en bas, on retrouve les batteries d’artillerie qui représente le passé d’artilleur du général

  • l’aigle impérial qui représente sa vie au service de la Grande Armée

  • le drapeau des pontonniers déchiré qui représente son sacrifice ultime à la Bérézina

  • l’insigne de commandeur de la légion d’honneur, sa plus haute distinction

  • le dôme des Invalides où repose son cœur.



La différence entre l'EMIA et Saint-Cyr

L'académie de Saint-Cyr accueille plusieurs écoles dont l’école spéciale militaire de Saint-Cyr et l'école militaire interarmes. Les très connus saint-cyriens, issus de la première école, sont des élèves officiers venant du monde civil ayant réussi le concours d'entrée réservé aux classes préparatoires aux grandes écoles. Les élèves officiers de l'école militaire interarmes sont, quant a eux, des engagés dans l'armée de Terre qui ont été recrutés sur concours parmi les personnels non officiers les plus méritants.


Retrouvez toutes les images de la cérémonie dans la rubrique En images.


Retrouver ici le reportage qu'a réalisé Mosaïk-Cristal.


185 vues

Comments


À l'affiche
Publications récentes
Archives
bottom of page