top of page

Réunion publique sur les énergies renouvelables



Ce mercredi 21 février, une soixantaine de personnes a assisté à la réunion publique, organisée par la municipalité, au complexe culturel et sportif Gabriel SCHATZ, dans le cadre de la définition des zones d’accélération des énergies renouvelables sur le ban de Saint-Jean-Rohrbach.


En maître de cérémonie, le maire Cyrille FÉTIQUE a tout d’abord présenté à l’assistance les étapes de la procédure de consultation des habitants avant de rentrer plus dans le vif du sujet en définissant précisément ce qu’est une zone d’accélération des énergies renouvelables, à savoir une zone jugée préférentielle et prioritaire pour accueillir un ou des projets de production d’énergies renouvelables. Il a ensuite précisé quels types d’énergies renouvelables étaient concernés : l’éolien, la méthanisation, l’hydroélectricité, le photovoltaïque, le stockage de l’énergie.


S’en est ensuivi une discussion ouverte où ont été évoquées les premières réflexions du conseil municipal qui, lors de sa réunion du 21 décembre 2023, avait émis des propositions de zones d’accélération mais également des zones d’exclusion. L’assistance a unanimement approuvé la proposition des élus d’exclure de l’ensemble du ban communal les projets liés à l’éolien, au stockage d’énergie ou encore à la méthanisation au regard des nuisances (visuelles, sonores ou olfactives) que ces types de production pourraient engendrer. Si la commune possède une étendue d’eau, celle-ci n’est pas en capacité d’accueillir un projet lié à l’hydroélectricité sur Saint-Jean-Rohrbach, aucune zone d’accélération n’a donc été retenue pour cette énergie.


C’est autour du photovoltaïsme que les débats se sont le plus concentrés. Les toits des habitations constituant un fort réservoir, le conseil municipal a pensé définir toutes les surfaces construites comme zone d’accélération pour la pose de panneaux photovoltaïques sur toiture. En ce qui concerne l’utilisation de ces mêmes panneaux photovoltaïques au sol, le maire a tenu à rappeler que les terres agricoles sont, avant toute chose, destinées à nourrir l’Homme et n'ont pas vocation à être utilisées exclusivement pour générer un revenu financier lié à la production d’électricité. Dans ce sens, il a précisé que le conseil municipal s’est dit plutôt favorable à l’agrivoltaïsme, c’est-à-dire où l’installation photovoltaïque se situe sur une parcelle qui continue malgré tout à être exploitée (céréales ou pâturage). Quant à l’implantation de panneaux photovoltaïques au sol par des particuliers, le premier édile a informé l’assemblée qu’il sera nécessaire de modifier au préalable le PLU (Plan Local d’Urbanisme) afin d’édicter les règles de mise en place de pareilles installations.


Pour la suite de la procédure de consultation, les habitants ont maintenant jusqu’au 5 mars, inclus, pour faire part de leurs remarques sur le sujet, soit par courrier, soit par mail à l’adresse st-jean-rohrbach.mairie@wanadoo.fr.


Le conseil municipal se réunira le 8 mars prochain pour la délibération finale sur la définition des zones d’accélération des énergies renouvelables.












123 vues

Comments


À l'affiche
Publications récentes
Archives
bottom of page