Le scrutin adapté à la pandémie du coronavirus